Accueil Cinéma             Acueil 30enscene             votre avis sur cette page

( cliquer ici pour voir un projet concernant les cinéastes amateurs de PROVINCE )  

voir aussi

l'écriture :

choix du sujet

aide à l'écriture

storyboard


le plan :

la taille des cadres

taille des cadres

cadrage

zoom / travelling

choix de la focale

prof. de champ



la scène :

180° et dialogue

géographie créatrice

d'un élément à l'autre

rencontre

depth of field


raccords :

droite / gauche

cas extrème

dans le mouvement :

règle des 30 degrés :

180° OK :


techniques :

base d'optique

éclairage de base

le son

  Influence de la focale utilisée
Votre navigateur ne supporte pas canvas. Votre navigateur ne supporte pas canvas. Votre navigateur ne supporte pas canvas.

Dans cet exemple :        (déplacer la caméra - rectangle bleu - avec la souris)
  • La scène est FIXE
  • Le CADRAGE du personnage principal est CONSTANT
  • On change seulement la FOCALE tout en approchant ou éloignant la caméra pour compenser.
Avec une courte focale (objectif grand angle):
  • le décor envahi l'image,
  • le personnage masculin est inexistant, dissout dans le décor.

Avec une longue focale (téléobjectif):
  • le décor est oublié,
  • le personnage masculin est devenu très important.

Le professionnel choisit une focale pour toute la durée de la scène, selon l'ambiance désirée.
L'amateur croit que le zoom ne sert qu'à cadrer, mettant à mal la perception du spectateur.



le réalisateur a rapproché les personnages en utilisant une longue focale.

"Je t'aime, Je t'aime" d'Alain Resnais (1968)

Ici, au contraire, il a marqué la distance avec une courte focale.

"World of Apu" de Satyajit Ray (1958)