Accueil Cinéma             Acueil 30enscene             votre avis sur cette page

voir aussi

l'écriture :

choix du sujet

aide à l'écriture

storyboard


le plan :

la taille des cadres

taille des cadres

cadrage

zoom / travelling

choix de la focale

prof. de champ



la scène :

180° et dialogue

géographie créatrice

d'un élément à l'autre

rencontre

depth of field


raccords :

droite / gauche

cas extrème

dans le mouvement :

règle des 30 degrés :

180° OK :


techniques :

base d'optique

éclairage de base

le son

    aide à l'écriture

    extrait de "The Power Filmmaking Kit : Make Your Professionnal Movie on a Next-to-Nothing Budget" de Jason J. Tomaric (traduit de l'anglais)

Structure de l'histoire : intrigue principale


Avant de pouvoir commencer à écrire le script, il est important de définir la structure de votre histoire. Les histoires fortes sont constitués de personnages forts, de dialogue forts, d'une utilisation efficace des composants, et, surtout d'une structure solide.

Depuis les débuts on raconte les histoires d'une certaine manière, et le public a pris l'habitude de cette "formule". On commence par expliciter les personnages, le décor, et les circonstances de l'histoire, puis on expose le problème ou le conflit auquel le personnage principal devra faire face. Ensuite, on regarde de quelle manière complexe le héros affronte les difficultés. Ceci est considéré comme la structure de base d'une histoire. Elle peut être divisée en trois parties distinctes, appelées actes.


Acte 1


L' acte 1 est le début de l'histoire, où on présente au public les personnages principaux avec leurs personnalités, leur traits de caractère, leurs goûts, leurs problèmes et leurs ambitions. Le script définit également le lieu, l'époque et la technologie du monde dans lequel se déroule l'histoire. C'est dans l'acte 1 que les écrivains et les cinéastes ont le plus de liberté pour fixer les conditions du déroulement du reste de l'histoire, même si cela peut sembler un peu forcé. Le public pourra accepter et comprendre. L'acte 1 constitue les 30 premières minutes d'un film de 120 minutes.



L'acte 1 définit:



Timmy est un jeune garçon de 10 ans, rentrant de l'école dans la banlieue résidentielle de Highland Heights, dans le Montana. C'est un garçon tranquille et timide qui est très imaginatif, transformant les objets les plus quotidiens en jouets. Il est bien habillé et vit dans un quartier typique de la classe moyenne.



Acte 2


Acte 2 est le mouvement suivant de l'histoire, dans lequel le conflit est introduit. Les histoires traitent de conflit qui peuvent faire s'affronter l'homme contre l'homme, l'homme contre la société, l'homme contre la nature, ou l'homme par rapport à lui-même. Le conflit est l'essence de l'histoire. Sans conflit, il n'y a pas d'histoire.



Timmy, tout en rentrant de l'école, est approché par un chien vicieux et de mauvaise humeur. Apeuré et sans possibilité de fuir, Timmy grimpe sur un arbre; mais le chien reste en aboyant et grondant contre Timmy.



Le chien est le conflit; et maintenant notre histoire va être de savoir comment Timmy va gérer le chien.


Attention, cependant, parce que l'acte 2 est généralement l'acte le plus faible d'un script. Un second acte faible conduit à une fin rapide. Aussi est-il important, lors de l'écriture, de faire monter les enchères et d'augmenter le danger menaçant le personnage principal. Plus vous chargerez le héro de douleur, d'angoisse, de misère, de procès, et de tribulations, plus le public y sera attaché.



Timmy s'efforce de grimper plus haut dans l'arbre, mais il patine et commence à glisser le long du tronc, les bras griffés par l'écorce pointu. Le chien, maintenant se dresse sur ses pattes, gronde et essaie de mordre les chevilles de Timmy. Timmy tente de grimper sur une branche supérieure. Il y parvient et se trouve momentanément hors de danger. Il commence à pleuvoir et Timmy ouvre son sac à dos et sort sa veste. Mais il dérape et la veste tombe au sol. Le chien la met en pièces.




Tournant


La partie la plus importante du second acte est appelée le tournant, qui se produit au milieu de l'histoire. Le point tournant est le moment où la courbe dramatique prend une tournure grave et où les personnages sont obligés de faire face.



Comme Timmy regarde sa veste déchirée en morceaux, la pluie continue à tomber. Une voiture qui circulait sur la route rencontre une flaque d'eau,  dérape, et frappe l'arbre. Sous la secousse Timmy tombe de l'arbre sur le toit de la voiture.



L'histoire a changé radicalement de direction passant de la situation antérieure de "Timmy et le chien" à " Timmy et la voiture". La seconde moitié du deuxième acte va exposer comment nos personnages se débrouillent avec ces  nouvelles circonstances.



L'homme qui conduisait la voiture a été assommé dans l'accident. Le chien se tourne vers Timmy,  tandis que celui-ci tente d'appeler au secours et d'aider le conducteur blessé. Timmy est paniqué, mouillé et seul face à ce nouveau problème.



L'acte 2 dure une heure, avec le tournant se produisant dans le milieu de l'acte.



Acte 3


L'acte 3 est la derniere partie de l'histoire, lorsque le conflit devient plus difficile pour le héros qui est forcée d'utiliser tout son talent, son intelligence et ses capacités pour résoudre ou échapper au problème en prenant des risques. Vers la fin de l'acte 3 se situe le point de non retour, au cours duquel le personnage choisit une voie qui conduira au succès ou à l'échec.



Timmy luttes pour sortir le conducteur de la voiture, tout en jetant des morceaux de son sandwich au beurre pour distraire le chien. Timmy est près de libérer le conducteur quand il remarque une arme à feu, un masque et un sac rempli de billets de cent dollars posé sur le siège arrière. L'homme se réveille et saisit l'arme et Timmy comme otage et menace de le tuer s'il tente de s'échapper. Pendant tout ce temps, le chien reste en dehors grondant après les deux.



Le troisième acte se termine par la conclusion de l'histoire lorsque le personnage résout le conflit. A ce moment, le personnage principal évolue, soit pour le meilleur ou pour le pire, par la rédemption, la compréhension de l'importance de l'amour, ou apprends à être aimable et attentif, ou par n'importe quel moyen.



Timmy, à cet instant terrible rassemble tout son courage et écrase le reste du sandwich au beurre sur le visage du voleur. Le chien saute sur le voleur, donnant le temps à Timmy de saisir le pistolet et de maintenir le voleur en joue. Le chien se tourne alors vers Timmy, mais au lieu de l'attaquer, se met à lécher son visage, le caressant pour avoir plus de nourriture. Après avoir retrouvé son courage, Timmy attend l'arrivée de la police et l'arrestation du voleur. À la fin de l'épreuve, Timmy rentre chez lui, côte à côte avec son nouvel ami canin.



L'acte 3 constitue les 30 dernières minutes d'un film de deux heures.



Courbe de l'intrigue


courbe intrigue

Intrigues secondaires


Nous venons de créer l'intrigue principale de l'histoire. Les films ne contiennent pas seulement l'intrigue principale, mais quatre ou cinq petites intrigues secondaires qui sont étroitement liés dans le film, avec de nombreux facteurs qui contribuent à développer le caractère, le rythme de l'intrigue pricipale, et donner plus de profondeur à l'histoire . Les intrigues secondaires ont presque toujours un lien avec la principale et disposent de quatre ou cinq scènes, chaque intrigue secondaire se développant jusqu'au milieu de l'acte 3.




Dans notre exemple avec Timmy, l'intrigue principale concerne la situation avec le chien et le voleur. On peut imaginer les intrigues secondaires suivantes:


La fille d'à côté   Quand il est dans l'arbre, Timmy découvre qu'il peut voir dans la chambre d'une jolie fille de l'autre côté de la rue. Hésitant à attirer son attention, de peur qu'elle le voit dans cette position embarrassante, Timmy s'efforce de la regarder, tout en restant inaperçu. À la fin de l'histoire, lors de l'accident de voiture et que Timmy tient le voleur en respect, la jeune fille entend le choc, appelle la police, et trouve que Timmy est un héros.


Le bulletin scolaire.    Pendant que Timmy grimpait dans l'arbre, le chien à atteint le sac et son bulletin scolaire est tombé. Timmy essaie d'utiliser des branches, en mettant du chwing-gum au bout d'un bâton pour tenter d'empécher le chien de détruire son bulletin. À la fin de l'histoire, la jeune fille prend le rapport et propose de le mettre dans un endroit propre et sûr.



L'oiseau orphelin    Lorsque Timmy monte dans l'arbre, il trouve un petit oiseau laissé tout seul dans son nid qui est sur le point de s'écrouler. Timmy tente de reconstruire et de soutenir le nid avec des brindilles et des feuilles. À la fin de l'histoire, comme Timmy s'éloigne avec la jeune fille, il regarde en arrière et constate le retour des parents-oiseaux vers leur bébé.


Toutes les intrigues secondaires consolident la principale, donnant à l'écrivain plusieurs occasions de développement. Si vous développez sur un terrain solide avec des intrigues secondaires, vous aurez une participation, une histoire bien rythmée qui vous donnera beaucoup d'occasions de développer des caractères forts.


Le moments forts.


Tout bon film comporte quatre ou cinq moments forts où le public est surpris ou choqué par un imprévu de l'intrigue. Assurez-vous d'écrire ces moments forts dans l'histoire. Par exemple:


Ecrire un Script


En écrivant un script, il peut être intimidant d'écrire de 90  à 120 pages, mais le processus peut être facilement décomposé en une série d'étapes, chacune étant conçue pour faire en sorte que le script soit bien structuré.