Accueil Cinéma             Acueil 30enscene             votre avis sur cette page

voir aussi

l'écriture :

choix du sujet

aide à l'écriture

storyboard


le plan :

la taille des cadres

taille des cadres

cadrage

zoom / travelling

choix de la focale

prof. de champ



la scène :

180° et dialogue

géographie créatrice

d'un élément à l'autre

rencontre

depth of field


raccords :

droite / gauche

cas extrème

dans le mouvement :

règle des 30 degrés :

180° OK :


techniques :

base d'optique

éclairage de base

le son


Un éclairage de base


Deux types d'image opposés :
low key   (du noir au gris - fond sombre - drame)

high key   (du gris au blanc - fond clair - comédie)



Principe de base : Key light + Fill Light       ( + Back Light)

- une lumière principale (key light) (le soleil à l'extérieur). On règle l'exposition sur elle.
- une lumière de complément (fill light), placée du coté opposé, éclaire les ombres (un réflecteur à l'extérieur).

Le rapport entre ces deux lumières détermine le type d'image :
- même puissance : pas d'ombre, éclairage plat (plateau télévision - maquillage indispensable pour compenser)
- fill light faible ou absente : ombres très sombres (ci-dessus, à gauche)
- entre les deux : image plus ou moins contrastée suivant le rapport.

La qualité de la lumière : ponctuelle (dure) ou diffuse (douce).
- Une source pontuelle donne des ombres aux contours nets. Elle fait ressortir les rides.
- Une source diffuse donne des ombres aux contours flous. Elle masque les rides.

Le matériel minimum comporte ;
- un projecteur pour la lumière principale (key light) avec éventuellement un écran diffuseur (calque, tissus) pour adoucir les contours.
- un écran réflecteur (carton, polystyrène) pour éclairer les ombres (fill light).

Si on a le temps et les moyens, un petit projecteur au dessus et derrière la tête dessine une frange lumineuse dans les cheveux qui détache le comédien du fond (back light).



Dans un petit local, on utilise la réflexion des murs et du plafond (back-light)
ou bien un réflecteur (fill light) pour économiser l'espace.
Mais un local plus vaste offre davantage de liberté et de précision.

Plus les lampes seront puissantes (et encombrantes) plus il faudra d'espace pour les installer.

Cette méthode demande aussi de l'espace derrière le modèle.


Key light seule.
Fill light seule.
Back-light seule.
L'ensemble.


On peut utiliser un réflecteur pour renvoyer une partie de la key light sur le sujet.

(Les images ci-dessus proviennent de la revue "Videomaker"      www.videomaker.com)

quelques liens utiles sur le sujet :

Une personne :
Base standard à trois points :

Key : lumière principale (key-light). Elle plonge à 45°

FILL : éclaire les ombres (fill-light). Cela peut être aussi un panneau, ou une lumière sur la caméra

BACK : crée un liseré lumineux sur la tête et les épaules (back-light ou rim-light).
Dificile à placer car son pied est dans le champ.


Ici le personnage fait face à la caméra.
Personnage de trois quart

La key-light l'éclaire de face.
Personnage de profil.

La key-light est encore de face

On positionne la fill-light selon l'effet à produire.

Avec deux personnes cela se complique !
a) on éclaire chaque personnage comme s'il était seul. Tout est doublé.

b) on simplifie : la key-light de l'un est la back-light de l'autre.

c'est un compromis.

c) les angles des key-light différents donnent plus de relief à la scène.

d) encore plus simple. Eclairés de face les ombres des nez s'estompent.
La scène perd du modelé.

Température de couleur

Sans trop entrer dans les détails, disons qu'une feuille de papier blanc nous paraît blanche, qu'elle soit éclairée par le soleil (lumière plutôt bleue) ou par une bougie (lumière plutôt rouge).
Notre oeil (ou notre cerveau) s'adapte automatiquement.
Une caméra numérique peut aussi s'adapter automatiquement à la lumière ambiante lorsqu'on "fait le blanc".

Sauf si la scène comporte plusieurs types de lumière.

Problème des fenêtres
Si, dans une pièce éclairée artificiellement (lumière jaune) il existe une fenêtre ou une porte ouverte sur l'extérieur (lumière bleue) il y a un conflit de lumières.
Ainsi, une personne située près de la fenêtre aura un coté du visage bleu et l'autre jaune.
Il existe des moyens techniques d'y pallier.
Il est important d'y penser, car l'oeil ne le voit pas.


Attention à l'ombre du nez

L'ombre du nez peut être réduite ici en plaçant la lumière plus de face, avec l'inconvénient de perdre du modelé. Ou bien en l'étendant jusqu'à lui faire rejoindre l'ombre générale du visage. Cependant, au moindre mouvement de la tête ou de la lumière, apparaît une longue ombre du nez. Si les deux lumières sont équivalentes, une ombre double élargit le nez et réduit le menton.


effets de lumière

les images sont extraites de :
"professional cinematography" Charles G. Clarke a.s.c. (1964 - American Society of Cinematographers)
"The Technique of LIGHTING FOR TELEVISION AND MOTION PICTURES" Gerald Millerson (1977 - Focal Press)